5 Saint Henri, église des mines

mais qui était Saint henri ?

INTRODUCTION : A la découverte de nos clochers

 

chapitre 1: l'église Saint Henri s'installe à Darcy

 

chapitre 2 : l'église saint Henri , église diocésaine.

 

chapitre 3 : l'église saint Henri, décoration intérieure

 

chapitre 4 : la petite histoire dans la grande

 

chapitre 5

 

st henri et ste cunegonde st henri et ste cunegonde  

 

Le saint protecteur de Henry Darcy sera donc saint Henri.

Qui était - il ?

 

HENRI II (973-1024), empereur germanique en 1002, fort préoccupé de réformer le Clergé protégea l'Eglise Romaine . Il fut canonisé en 1146 alors que son épouse, Cunégonde , décédée en 1033, ne le sera qu' en 1120 .

 

Bien des artistes ont repris l'écriture de Saint Henry

et on ne compte plus les nouveaux nés héninois enregistrés sous le prénom de HENRY

 

 

Il faudra cependant attendre de nombreuses années - après la dernière guerre - avant de voir écrit - Saint HENRI - sous son écriture actuelle.

 

L'église de la Mine, au sein d'un quartier à part entière, toujours en expansion sera longtemps d'accès difficile depuis le centre ville d'Hénin Liétard à cause de la voie ferrée et son passage à niveau trop souvent fermé : un isolement relatif qui contribuera à la structuration de la communauté "Darcy" !

 

A partir de 1924, seconde paroisse d'Hénin Liétard , Saint Henri sera la seule église en dur , la nouvelle église Saint Martin n'étant inaugurée qu'en 1932, les offices se faisant salle Saint Paul.

 

ernest de Lille ernest de Lille  

Ernest Delille

 

Né le 19 août 1869 à Monchecourt d'une famille de cultivateurs, Ernest Delille début aux Mines de Courrières et devient en 1901 ,l'architecte en chef des Mines de Dourges et cela jusqu'à sa retraite en 1931. Il décède en 1932.

 

Précurseur de l'Eco - logis , il réalisera des habitations adaptées à une vie saine au sein de jardinets , le long de voies courbes , à un coût contrôlé " Fournir à tout ménage modeste , un maximum de confort et de lumière " suivant en cela les préceptes de Ebenezer Howard et de l'architecte belge Gelé , "afin de retrouver à la ville les conditions d'équilibre qu'on trouve dans la nature "

 

 

Ses recherches le conduiront à déposer de nombreux brevets dont ceux concernant les parpaings ou autres plaques utilisant le béton de schiste et réduisant ainsi l'emploi du bois . Ses habitations seront saines parce que ventilées, disposeront d'une cave , de dépendances pour les besognes sales , de cabinets d'aisance à fosse septique . très différentes des constructions en place !

 

Ces principes , révolutionnaires pour ce début du XX° siècle, Ernest Delille les utilisera pour la construction des trois églises au sein des cités :

- Promper, Voisin, Darcy et Foch ( détruite depuis) à Hénin Liétard

- Bruno à Dourges

 

st henri et parpaing st henri et parpaing  

 

Saint Henri ne cache pas ses façades en parpaings roses

 

A savoir :la voie menant aux anciens presbytère et patronage portera le nom de Ernest Delille

 

 

 

 

 

 

 

Fermer